Sorbier des oiseleurs

Sorbus aucuparia
Rosacées (Rosaceae)


(tous les crédits et droits de la source Wikipedia s'appliquent)

Le Sorbier des oiseleurs ou Sorbier des oiseaux (Sorbus aucuparia L.) est un petit arbre qui peut atteindre les 15 mètres de haut. Il vit principalement en lisière de forêts d'épicéas. Le sorbier est cousin avec le cormier. Ses feuilles sont composées de 17 ou 15 folioles lancéolées doublement dentées reliées au pétiole.

Description

Les branches sont lisses, grisâtres. Les feuilles sont pennées, à 5 ou 7 paires de folioles finement dentées, vertes des deux côtés, légèrement duveteuses au revers. Les fleurs blanches, à 5 pétales, sont groupées en corymbes. Elles ont une odeur forte, peu agréable. Les fruits, les sorbes, sont des baies rouges orangées très appréciées par les oiseaux, notamment les grives.

L'arbre dépasse rarement 7 mètres. Il pousse dans les bois, les forêts et les haies, dans les landes et les lieux rocheux, souvent en altitude (en moyenne montagne), sur sol léger. Floraison en mai-juin, fruits à maturité à la fin de l'été. Ces fruits persistent longtemps sur l'arbre en hiver, ce qui lui donne un intérêt décoratif indéniable, et surtout constitue une réserve de nourriture pour les oiseaux.

Il peut vivre 120 ans.

Propriétés

Arbre fréquent en zone rurale (il servait autrefois à attirer les grives en automne, d'où son nom) et de plus en plus fréquemment planté dans les jardins urbains ou l'on apprécie sa taille réduite qui le rend peu encombrant. Les noyaux contiennent des traces d'amygdaloside (hétéroside cyanogénétique). Les sorbes peuvent être consommées crues mais leur goût âpre et acidulé décourage la cueillette humaine. Frais et avant maturité les fruits sont gouteux : ils servent alors à préparer des gelées et des confitures. Ils sont astringents et peuvent servir, en décoction, de médicament naturel contre les enrouements et les extinctions de voix.

Les fruits

En automne, le sorbier produit de petits fruits (fausses drupes) sphériques rouges (sorbe) ou jaunes (variétés ornementales), plus ou moins persistants.

Ces fruits sont mangés par les oiseaux. Crus et cuits, ils sont comestibles pour les humains mais en petite quantité, car ils présentent une certaine toxicité en raison de la présence d'acide parasorbique (acide du sorbier) au goût âpre et amer, pouvant provoquer des vomissements ; tandis que les graines contiennent de l'amygdaloside, un hétéroside cyanogène. L'acide parasorbique est neutralisé par une cuisson prolongée, ce qui permet de fabriquer gelées, confitures, préparations alcoolisées et autres mets traditionnels à partir des baies de sorbier, notamment en Europe du Nord. Ces mêmes baies contiennent naturellement du sorbitol, qui tire son nom de la plante ; c'est un édulcorant non fermentescible et un purgatif qui est de nos jours produit par synthèse dans l'industrie agro-alimentaire.

Caractéristiques

  • Organes reproducteurs :
    • Type d'inflorescence : corymbe
    • Répartition des sexes : hermaphrodite
    • Type de pollinisation : entomogame
    • Période de floraison : mai à juillet
  • Graine :
    • Type de fruit : drupe
    • Mode de dissémination : endozoochore
  • Habitat et répartition :
    • Habitat type : bois caducifoliés médioeuropéens, acidophiles, oligotrophiles, psychrophiles
    • Aire de répartition : eurasiatique

Données d'après: Julve, Ph., 1998 ff. - Baseflor. Index botanique, écologique et chorologique de la flore de France. Version : 23 avril 2004.

Son aire de répartition naturelle couvre toute l'Europe et l'Asie tempérée (Liban, Turquie, Arménie, Azerbaïdjan, Daghestan). Répandu par la culture, il s'est naturalisé ailleurs, notamment en Amérique du Nord.

En France, il est assez commun en forêt et au bord des chemins, dans les montagnes jusqu'à 1 500 m d'altitude, plus disséminé en plaine. C'est une essence de lumière. Il préfère les climats tempérés et humides, et se trouve plus rarement en zone méditerranéenne. À haute altitude, il prend un port rabougri de buisson.

Utilisation

Cet arbre, qui est le plus répandu des sorbiers, est souvent planté comme arbre d'alignement ou d'ornement dans les parcs et jardins.

Les sorbes ont été utilisées comme appâts pour les oiseaux. Les fruits frais ne sont pas comestibles par l'homme. Ils contiennent notamment des acides sorbique, malique et parasorbique (ce dernier étant toxique), ainsi que différents sucres dont saccharose, dextrose et du sorbitol. Ce sucre, qui fut découvert dans les baies du sorbier, est désormais synthétisé et utilisé comme édulcorant, notamment pour les diabétiques. Le noyau contient un hétéroside toxique (amygdaloside).

Les baies rouges, ou Rowan berries,, ou Quickbeam ou Vogelbeere, sont comestibles après préparation. Elles deviennent comestibles lorsqu'elles sont bien mûres, blettes, et à condition d'être cuites. Elles servent parfois à préparer des confitures, et aussi à fabriquer, par distillation, une boisson alcoolisée du type kirsch. Elles ont des propriétés laxatives et diurétiques.

Le bois, dur et blanc, était apprécié pour fabriquer les rayons de roues de charrettes ou des manches d'outils, ou pour le tournage.

Quelques variétés cultivées pour l'ornement

  • Asplenifolia, à folioles pennées comme les fougères ;
  • Beissneri, à écorces rougeâtre, rameaux, pétioles et pousses violets, feuillage doré à l'automne, décoratif ;
  • Dirkenii, à fleurs jaunes ;
  • Edulis, à gros fruits orange, comestibles (acidulés) ;
  • Fastigiata, à port dressé ;
  • Laciniata, à feuilles découpées ;
  • Pendula, à port pleureur ;
  • Rossica major, à port érigé, feuilles pourpres à l'automne ;
  • Xanthocarpa, à fruits jaunes.

Notes et références

Voir aussi

Articles connexes

  • Alisier torminal (Sorbus torminalis)
  • Alisier blanc ou allier (Sorbus aria)
  • Cormier (Sorbus domestica)

Liens externes

  • (fr) Référence Belles fleurs de France : Sorbus aucuparia
  • (fr) Référence Catalogue of Life : Sorbus aucuparia auct. nonn. fl. cauc. et armen.
  • (fr+en) Référence ITIS : Sorbus aucuparia L. (+ version anglaise)
  • (en) Référence NCBI : Sorbus aucuparia
  • (en) Référence GRIN : espèce Sorbus aucuparia L.
  • (en) Référence Fonds documentaire ARKive : Sorbus aucuparia
  • Référence Tela Botanica (France métro) : Sorbus aucuparia L.
  • Référence INPN : Sorbus aucuparia L., 1753
  • Portail des plantes utiles

Où?

Famille(24)

WWW info


Continuer la recherche
f. Taille f. Taille f. Forme f. Forme f. Bord Brindille Écorce la Taille La Graine Coquille g. Fleur Type f. Type f. Type Type
f. Taille  < 5 cm f. Taille  5-15 cm f. Forme  mince long f. Forme  composite f. Bord  inégal Brindille  contraire Écorce  lisse la Taille  5-30 m La Graine Coquille g.  doux Fleur Type f.  rosette Type f.  autre Type  caduques Type  buissons
< 5 cm 5-15 cm mince long composite inégal contraire lisse 5-30 m doux rosette autre caduques buissons
0 Se ressemblent (LA):
Rowan
Wilde lijsterbes
Vogelbeere
Sorbier des oiseleurs
Sorbo degli uccellatori
Serbal de los cazadores
Tramazeira
Рябина обыкновенная
花楸树




Télécharger l'APP:

Informer vos amis



Envoyer un e-mail
Politique de Confidentialité
Plus d'infos sur RikenMon
(Anglais / Néerlandais)


RikenMon's Blog

Facebook
Youtube
Flickr
Pinterest


© Copyright Nature-Guide Pays-Bas 2020 par RikenMon sauf indication contraire.